Vous êtes ici
Accueil > Pour la petite histoire > Strasbourg Disparu #4 : L’ancien Hippodrome

Strasbourg Disparu #4 : L’ancien Hippodrome

Ancien Hippodrome de Strasbourg disparu

Strasbourg Disparu #4 : L’ancien Hippodrome


En 1925, la ville de Strasbourg fait construire un grand hippodrome au bord du Rhin, à l’emplacement de l’actuel Jardin des Deux Rives.

Pour le présenter, rien de mieux que l’article des DNA du 14 avril 1938 : « La Société des Courses Hippiques de Strasbourg a été inspirée en épinglant au programme […] deux courses militaires et cinq civiles, dont deux réservées aux paysans. N’y a-t-il pas là de quoi satisfaire les plus difficile ?
Et puis, si notre bonne ville de Strasbourg n’est pas encore dotée d’un stade digne d’elle, elle possède par contre depuis 1924 d’un champ de courses les plus beaux et les mieux aménagés de tout le pays, installé dans un cadre naturel superbe et desservi par l’autobus et le tramway. Cet hippodrome constitue pour les strasbourgeois, en plus de son attrait au point de vue sportif, un lieu d’excursion dominicale très apprécié

Un champ de courses idéal

Ses pistes larges, toujours très bien entretenues et en parfait état par tous les temps, se prêtent aussi bien au trotting qu’aux courses plates et d’obstacles. Sa ligne droite, longue de 600 mètres (distance classique qu’on trouve rarement en province) et large de 25 mètres, ne pourrait être mieux conçue pour la course de vitesse pure grâce à des virages relevés… »

Au niveau des installations, les tribunes pouvaient abriter un millier de personnes. L’infirmerie, les 24 boxes d’attente des chevaux, le pavillon du pesage et le restaurant complétaient cette installation très moderne pour l’époque.

Pendant la seconde guerre mondiale, l’ancien hippodrome de Strasbourg servit de terrain d’entrainement pour l’armée allemande.

Dans les années 1960 il est détruit pour faire place au Parc du Rhin qui comportait un motel et une piscine plein air.

Une série de photos de 1938 :


Découvrir d’autres secrets sur Strasbourg

Faites découvrir cet article à votre entourage ! :

Cyril
Cyril
Amoureux de Strasbourg et épicurien convaincu. Je boirai du lait le jour ou les vaches mangeront du raisin.
http://kuriocity.fr

Laisser un commentaire

Top