Vous êtes ici
Accueil > Pour la petite histoire > Le TGV 001 de l’autoroute A4

Le TGV 001 de l’autoroute A4

TGV 001 Strasbourg Bischheim A4

Le TGV 001 de l’autoroute A4


*jingle SNCF* doum doum dindin – Le TGV 001 en provenance des usines Alsthom est annoncé sur l´autoroute A4 au niveau de la sortie 50. *fin du jingle SNCF*.

Quiconque a déjà circulé sur l’A4 pour sortir de Strasbourg aura inévitablement remarqué cette locomotive de TGV oldschool échouée au niveau de la sortie 50 (celle qui va vers Bischheim).
Mais vous êtes vous-vous déjà demandé ce que cette carcasse faisait là ? Voici quelques explications.

TGV 001 Strasbourg Bischheim A4

Le premier Turbotrain

Entre 1967 et 1968, la SNCF lance son projet de turbotrains avec des rames propulsées par des turbines à gaz pouvant atteindre voire dépasser les 300km/h sur des lignes spécialement dédiées.

Deux prototypes seront d’abord retenus par la SNCF, avant de focaliser ses recherches sur la rame A. C’est ainsi que le TGV 001 commencera à être assemblé à Belfort, dans les usines d’Alsthom, le 9 mars 1971 et sera présenté à la presse dès le 23 mars.
Le 25 avril, après quelques essais « au ralenti », la rame fit ses premières pointes à plus de 220km/h sur la ligne de la plaine d’Alsace, entre Strasbourg et Mulhouse.
C’est ensuite dans les ateliers de Bischheim que la carlingue sera équipée pour la seconde phase de ses essais. Les 300km/h seront atteints le 27 juillet, puis dépassés le le 3 août pour finir par enchaîner les records.

Une carrière qui déraille

La rame 001, après plusieurs expositions (à Paris, à Bruxelles), aura parcouru plus de 100.000km pour la seule année 1972. Les essais étant concluants, cela entrainera la décision de construire une ligne à grande vitesse entre Paris et Lyon, jusqu’à ce que le choc pétrolier de 1974 vienne tout chambouler : l’utilisation de turbines à gaz devenant de moins en moins rentables, les rames à traction électrique finiront par les remplacer.
Le TGV 001 resta donc un prototype unique, ayant livré son corps à la science et ainsi permis de grandes avancées en terme de recherche ferroviaire.

TGV
Evolution du TGV à travers les âges : des records en pagaille !

Sa carrière s’étant terminée avant même d’avoir officiellement débuté, le TGV 001 finira sa vie dans le dépôt d’Hausbergen jusqu’en 1982, où il servira alors à tester divers éléments du futur TGV, dont les nouvelles locomotives, avant de retourner séjourner à Bisccheim en attendant une démolition qui n’aura finalement pas lieu : les communes de Belfort et Bischheim rachèteront les deux motrices (la locomotive à proprement parler et la motrice intermédiaire, alimentant l’autre moitié de la rame) afin de les ériger en monuments historiques.
D’où leur exposition sur les fameux échangeurs d’autoroute à Bischheim (autoroute A4, sortie 50) et Belfort (autoroute A36, sortie 13) !

Guillaume
Guillaume
Guidé de ci de là par une étoile, né entre Rhône et Saône, bercé par le Rhin.

Laisser un commentaire

Top