Vous êtes ici
Accueil > Pour la petite histoire > Le bonnet phrygien de la cathédrale

Le bonnet phrygien de la cathédrale

Le bonnet phrygien cathédrale de strasbourg KurioCity

LE BONNET PHRYGIEN DE LA CATHÉDRALE


Nous sommes en 1793, les passions révolutionnaires enflamment tout le pays et Strasbourg n’y fait pas exception.
La cathédrale elle-même fût mise en procès et notamment sa flèche, la plus haute de la chrétienté à l’époque avec ses 142 mètres, qui « blessait profondément le sentiment de l’égalité ». Il est donc question à ce moment là de la détruire jusqu’à la plateforme !

C’était sans compter sur l’idée complètement folle (mais salvatrice !) d’un maître serrurier et officier municipal : Jean-Michel Sultzer. Pour sauver la flèche il proposa tout simplement de la coiffer d’un gigantesque bonnet phrygien d’une dizaine de mètres de haut. La Cathédrale devenait grâce à cela un symbole de la liberté, visible à des kilomètres à la ronde et non plus un symbole contre-révolutionnaire. De plus, il « vanterait les vertus de la Révolution jusqu’en Allemagne » où on verrait où commence le « pays de la liberté ».

En 1794 il entreprit donc la construction de ce bonnet en tôle puis de sa mise en place au sommet de l’édifice.

Bonnet phrygien ornant une permanence de section du Club des Jacobins à Strasbourg - 1793 - © L'Internaute Magazine / Tiphaine Bodin.
Bonnet phrygien ornant une permanence de section du Club des Jacobins à Strasbourg en 1793 – © L’Internaute Magazine / Tiphaine Bodin.

Le bonnet restera jusqu’en 1802 et sera par la suite entreposé dans la bibliothèque municipale, avant de disparaître dans les flammes du bombardement de la ville par les allemands en 1870.

De nos jours, au 24 place de la Cathédrale, vous pouvez apercevoir le buste de Sultzer ainsi qu’une enseigne relatant cet épisode important dans la vie de notre belle Cathédrale.

Bonnet phrygien et buste sultzer cathédrale strasbourg

Bonnet phrygien cathédrale strasbourg

Merci Jean-Mi !


Faites découvrir cet article à votre entourage !

Cyril
Cyril
Amoureux de Strasbourg et épicurien convaincu. Je boirai du lait le jour ou les vaches mangeront du raisin.
http://kuriocity.fr

2 thoughts on “Le bonnet phrygien de la cathédrale

Laisser un commentaire

Top