Newsletter

Le meilleur de Strasbourg rien que pour vous !

Strasbourg Disparu #10 : La Tour du trésor de Strasbourg (Pfennigturm)

Strasbourg Disparu #10 : La Tour du trésor de Strasbourg (Pfennigturm)

La Tour aux Pfennigs, (Pfennigturm en allemand) se dressait sur la place Kléber aux alentours de l’actuelle Aubette (côté Prisunic ou Monoprix selon votre génération). Avant elle, se dressait une autre tour : le Ringburgtor qui faisait partie des anciennes fortifications et qui a été rasé en 1321.
C’est à cette époque que les hauts dignitaires de la ville eurent la volonté de construire une imposante tour pour garder le trésor de la ville. La Tour aux Pfennigs (la monnaie de l’époque) fut alors érigée : une véritable tour coffre-fort de trois étages qui comporte à sa base deux grandes portes permettant le passage sous la tour. Un édifice évidemment sous bonne garde en plein cœur de la ville de Strasbourg.


Un pfennig de Strasbourg (vers 1400)

A l’intérieur, d’imposantes armoires à verrous contenaient des coffres remplis de l’or et des pierres précieuses de la ville mais pas seulement : des archives, des actes de privilèges, des chartes et d’autres trésors encore plus uniques. On y gardait par exemple la grande bannière de la Vierge qui représentait la cité lors des batailles ou lors du sacre de l’empereur germanique (malheureusement détruite par les révolutionnaires en 1789).

La grande bannière de ville de Strasbourg

Autre trésor de taille : la plus grande corne de licorne connue à l’époque ! Elle faisait plus de 7 mètres et devait protéger la ville des épidémies. Achetée en 1565 à Anvers c’était un ornement précieux et rare, la licorne jouant un rôle important dans le symbolisme du Moyen Âge et jusqu’au XVIIIe siècle. Nous savons depuis que c’était une grande corne de narval, désolé pour les plus imaginatifs d’entre vous…

En 1414, la toiture de la Tour aux Pfennigs est touchée par un incendie provoqué par la foudre. Le troisième étage part en fumée. On la restaure donc en ajoutant un étage supplémentaire couronné d’une plateforme crénelée et flanquée de quatre tourelles d’angles et dans lesquelles montaient des escaliers en spirales. Sur la plateforme tout en haut se trouvait une grande table en pierre où l’on tenait le grand banquet municipal annuel. Les représentants des 20 corporations de la ville (les tonneliers, les bateliers, les boulangers, les tanneurs, etc…) prenaient alors part à un magnifique gueuleton arrosé des meilleurs bouteilles de leurs caves.

source : stefan-stoyanov.com

La Tour aux Pfennigs, haut lieu du pouvoir strasbourgeois fut détruit au XVIIIe siècle, probablement un peu avant 1768, année de construction de l’Aubette. Ses trésors furent déplacés place Gutenberg dans l’actuel bâtiment de la CCI (le Neubau).

Notre série « Strasbourg Disparu » :
#1 : L’Ancienne Gare / Marché Couvert
#2 : Le Château De La Meinau De Schulmeister
#3 : La Tour-Aux-Florins (Guldenturm) À La Krutenau
#4 : L’ancien Hippodrome
#5 : L’ancienne Synagogue Détruite Par Les Nazis
#6 : La Piscine Du Rhin (Motel)
#7 : L’Avion Bar-Discothèque
#8 : La Piscine Océade
#9 : Le monument Pasteur détruit par les nazis
#10 : La Tour du trésor de Strasbourg (Pfennigturm)

Cyril

Cyril

Fondateur de Kuriocity | Homme des tavernes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *