Vous êtes ici
Accueil > Pour la petite histoire > L’Évolution passé et future de la Manufacture de tabacs de Strasbourg

L’Évolution passé et future de la Manufacture de tabacs de Strasbourg

Manufacture des tabacs Strasbourg

L’Évolution passé et future de la Manufacture de tabacs de Strasbourg


L’HISTOIRE :

Construite entre 1848 et 1852, la manufacture de tabacs de Strasbourg est le prototype du modèle dit « Eugène Rolland » adopté dans toute la France jusqu’en 1902. Modulable, moderne, pensée pour son évolution et très fonctionnelle, elle servira de référence pour 13 autres manufactures dans tout l’hexagone (Marseille, Châteauroux, Dijon…) et contribuera à placer la technique industrielle française des tabacs au premier rang mondial.

Modèle social avec la présence de la médecine du travail, d’une crèche, d’un restaurant du personnel, c’était une vrai fierté de travailler dans cette fabrique. C’est aussi un important moteur économique pour la ville et principalement pour le quartier de la Krutenau.

A partir du second empire la manufacture de tabacs se spécialise dans un marché en plein expansion : les cigares. Ainsi, en 1873 sur les 800 employés, 500 sont sur la confection de cigares (principalement des femmes).

Le 21 septembre 1944, un bombardement détruit une bonne partie de la manufacture qui est reconstruite quasi à l’identique par la suite.
Manufacture des tabacs Strasbourg

En 1980, 480 millions de cigares et cigarillos sont produits dans l’année (la moitié de la production française).

La manufacture de tabacs a fermé en 2010 à la suite de différents rachats. Il y avait alors 250 employés

Manufacture des tabacs Strasbourg
Cliquez pour agrandir

LE FUTUR :

Pour 2020 la réhabilitation des 15 000m² comporte divers volets :

– Une auberge de jeunesse nouvelle génération (Hostel)
– Le Pôle Géosciences Eau Environnement et Ingénierie (G2EI) réunissant l’ENGESS et l’EOST
– L’installation d’une partie de la Haute École des Arts du Rhin (HEAR)
– Un pôle de restauration biologique et de promotion de l’agriculture biologique, avec notamment un magasin de producteurs bio, un bar à salades, un restaurant vegan ou encore une brasserie
– Un pôle entrepreneuriat innovant comprenant un incubateur de start-ups ou encore un centre de formation à l’entrepreneuriat et à la créativité
Ce très beau projet de la ville aura pour ambition d’en faire un vrai lieu de vie, d’animation, d’enseignement, d’attractivité et de l’ouvrir sur la ville (le tabac étant une denrée rare à l’époque, le bâtiment fait un peu forteresse actuellement).

La manufacture de tabacs actuellement :


Faites découvrir cet article à votre entourage ! :

Cyril
Cyril
Amoureux de Strasbourg et épicurien convaincu. Je boirai du lait le jour ou les vaches mangeront du raisin.
http://kuriocity.fr

Laisser un commentaire

Top