Vous êtes ici
Accueil > Pour la petite histoire > 30 Photos de Strasbourg pendant l’Annexion nazie (1940-1944)

30 Photos de Strasbourg pendant l’Annexion nazie (1940-1944)

Strasbourg deuxième guerre mondiale WW2 France occupation

30 Photos de Strasbourg pendant l’Annexion nazie (1940-1944)


L’Alsace et la Moselle ont été annexées et non occupées par le troisième Reich et ont subit une politique de germanisation très dure, sous l’impulsion du Gauleiter Robert Wagner notamment.
Lorsqu’en juillet les premiers réfugiés reviennent à Strasbourg, les noms des rues et des places furent changés (Karl Roos pour Kléber, Hitler pour Broglie…), les monuments français (Marseillaise, Kléber, Jeanne d’Arc et Kellerman) furent remplacés par des monuments nazis.
Les Strasbourgeois ont dû changer leurs noms pour des noms germaniques, la langue française fut éradiquée et les vies associative et religieuse disparaissent.
La synagogue a été détruite en 1941. En même temps le régime nazi exécutait la propagande pour la « Jeunesse hitlérienne », pour la « Ligue des Jeunes Filles Allemandes » et pour la Wehrmacht. À partir de 1942, l’embrigadement est obligatoire et les jeunes d’Alsace et de Moselle sont enrôlés de force dans l’armée allemande. Les malgré-nous sont envoyés sur le front russe et très peu d’entre eux reviendront.

Crédits photos : Archives de Strasbourg

Épisode 1 : 30 Photos de Strasbourg, ville fantôme pendant la drôle de guerre (1939-1940)
Épisode 2 : 30 Photos de Strasbourg pendant l’Occupation nazie (1940-1944)
Épisode 3 : 30 Photos de Strasbourg sous les bombardements (1943-1944)
Épisode 4 : 30 Photos de la libération de Strasbourg pendant la seconde guerre mondiale (1944)


Faites découvrir cet article à votre entourage ! :

Cyril
Cyril
Amoureux de Strasbourg et épicurien convaincu. Je boirai du lait le jour ou les vaches mangeront du raisin.
http://kuriocity.fr

12 thoughts on “30 Photos de Strasbourg pendant l’Annexion nazie (1940-1944)

    1. Toujours impressionnant cette violence que nos grands parents ont dû vire, surtout en germanisant leur prénom…et tout le reste. Merci
      Nous n’oublierons pas ! Chantal

      1. D ACCORD avec le commentaire precédent, ce que nos ancetres et nos parents ont vécus,à garder ds les annales , quand je pense que même mon nom a été germanisé,puis franchisé, dans le carnet familial de mon père avec les tampons allemands et francais

        1. Je suis né en juillet 1939 à Strasbourg de mère alsacienne et de père parisien, militaire à la ligne Maginot. Ma mère, en 1942 avait été convoquée par les organismes allemands pour germaniser notre nom de Louvet en Lùwe. Elle a refusé et nous avons pu garder notre nom d’origine. Je parle le dialecte et je me bats contre la fusion de l’Alsace avec le Grand Est.

  1. Notre Mer

    Notre Mer qui es si bleue

    Que ton Nom soit partagé

    Que ton horizon nous fasse renaître

    Que ta volonté et ta miséricorde nous acceptent

    Offre-nous aujourd’hui notre Triton de ce jour

    Comme une trompette de la renommée

    Et non plus comme un cercueil

    Pardonne-nous nos défaites et nos deuils

    Comme nous pardonnerons, un jour, à nos bourreaux

    Et ne nous soumets pas aux quotas

    Mais délivre l’ Europe de ses peurs et de ses carcans

    Georges Yoram Federmann
    Strasbourg
    20 mai 2015

  2. Hopla, triste période certe, mais bien triste également de lire que les alsaciens ont subit une germanisation. Dans l’absolu cela n’est pas faux, mais laisse sous-entendre le discours pro jacobin qui est de nous faire croire que l’Alsace a toujours été terre française, alors que c’est bel et bien l’inverse… On parlerait bien donc plus justement d’une REgermanisation, certe agressive mais faisant suite à la francisation opérée par le Pays aujourd’hui dit libérateur. Ne vous méprenez pas : ne voyez dans mon commentaire aucune pseudo nostalgie d’une politique socialiste d’extrême gauche qui a règnée sous Hitler. Non, il est simplement question de la culture du Peuple alsacien qui ne saurait se cacher ses origines germaniques et non l’inverse.

    Encore une fois, l’Histoire d’Alsace est complexe mais il est plus que nécessaire de rappeler que les premiers à avoir annexé quoi que ce soit sont les français. Avec une campagne de francisation drastique à partir de 1870 environ . N’oublions pas non plus que se sont les français à la fin de la 1ère guerre mondiale qui ont les premier « classé » la population alsacienne et mosellane par «pureté germanique » opérant ainsi une « épuration » ethnique hors du commun.

    Merci la France…

    1. N’importe quoi! d’abord en 1870 ce sont le Prussiens qui ont germanisé et ceux qui voulaient rester Français, » les optants », ont dû quitter l’Alsace. L’Alsace était Française depuis 1648 et Strasbourg depuis 1681. Personne de doute que les changements de nationalité de 1870, 1918, 1940, 1945 ont été difficiles, mais c’est à votre façon de cracher sur la France qu’on reconnait que vous êtes bien Français!

    1. de quelle « Mere Patrie Allemande » parlez-vous Monsieur-Le Nazi-Facho ?… mes parents ont ete tous les deux – Alsaciens de SOUCHE a 100% partis combattre avec les Forces Francaises Libres Sous le General de Gaulle et le General de Tassigny pour au risque de leur vie- et ils avaient a peine 16 ans – l’abomination de l’occupation Allemande Nazie et ils ont tous 2 survecu la Guerre Dieu Merci… non on ne renie pas nos origines Germaniques, mais on refusait la « Nazificiation forcee » de l’Alsace ! les Allemands Nazis etaient nos enemies mortels pendant la derniere Grande Guerre et ne l’oublions jamais…. Een schoena Zeit mon Cul !!! (…..)

Laisser un commentaire

Top