Vous êtes ici
Accueil > Pour la petite histoire > D’où vient le nom de la Place Broglie ?

D’où vient le nom de la Place Broglie ?

François-Marie de Broglie Place Strasbourg

D’où vient le nom de la Place Broglie ?


Le nom de la place Broglie provient d’une grande famille de la noblesse française d’origine italienne (du Piémont). Les strasbourgeois ont pour habitude de prononcer le nom de la place Broglie « bro-gli » alors que le nom de cette famille piémontaise se prononce [bʁœj] « breuil ».
Installée en France depuis le XVIIe siècle, elle a fourni à la France trois maréchaux, deux Présidents du Conseil, cinq académiciens, un prix Nobel et d’autres personnages distingués.

François-Marie de Broglie Place StrasbourgLa Place Broglie a prit cette appellation en l’honneur d’un de ces maréchaux de France : François-Marie de Broglie (1671-1745), qui ne passa pourtant que peu de temps à Strasbourg.
Maréchal de France, Ambassadeur à Londres , Duc de Broglie, combattant en en Italie, en Flandre et en Allemagne, sa vie est une succession de titres et de réussites.
En janvier 1739 le Roi lui donna le commandement de l’Alsace avant de recevoir la gouvernance de Strasbourg en 1743. Durant ces quelques mois passés à Strasbourg, il a transformé l’ancienne place du Marché-aux-Chevaux en promenade publique avec de beaux jardins. Cette promenade deviendra l’actuelle place Broglie.
Même si son nom ne reflète pas un personnage important pour la ville comme Gutenberg ou Kléber, la Place Broglie est quand même un haut lieu de l’histoire strasbourgeoise et même française avec la création de la Marseillaise.

D’autres petites histoires sur la Place Broglie :

La Marseillaise Est… Strasbourgeoise !
Le Vater Rhein : Un Postérieur Trop Gênant Sur La Place Broglie


Faites découvrir cet article à votre entourage !

Cyril
Cyril
Amoureux de Strasbourg et épicurien convaincu. Je boirai du lait le jour ou les vaches mangeront du raisin.
http://kuriocity.fr

3 thoughts on “D’où vient le nom de la Place Broglie ?

  1. Bonjour, les strasbourgeois connaissent cependant la vraie prononciation lorsqu’ils appellent la place en alsacien : « d’r Bröijl-Plàtz ». La prononciation à la française a-t-elle été mise en place pour se moquer des francophones à l’époque ?

  2. Un article qui parle à la grande fan d’histoire des villes d’autant plus que je ne vis à Strasbourg que depuis un an.
    Merci pour ce petit retour en arrière !

Laisser un commentaire

Top